La mise en scène de la photo culinaire – Partie 1

La photographie culinaire fait partie de la photo de produit, mais à l’inverse de la photo packshot il s’agit de créer une ambiance, non seulement avec la lumière et le fond, mais avec des éléments extérieurs. Il s’agit de scénariser l’objet afin d’obtenir une nature morte attrayante et vendeuse. Car, comme pour toute photo publicitaire, le but est bien de vendre un produit. Ici il s’agit d’un produit comestible, il doit donc mettre l’eau à la bouche, donner faim, donner envie de manger ce plat, ce burger, ce pain, ce dessert plutôt qu’un autre.

La mise en scène de la photo culinaire

Chaussure en chocolat blanc

Photo culinaire avec mise en scène succincte

La mise en scène de la photo culinaire peut être succincte. Elle peut mettre en avant le côté sain et naturel d’un produit par une scénarisation épurée, mais aussi son côté luxueux comme pour de la haute couture avec une mise en scène minimaliste. Pour cela le fond a une importance primordiale. Vous pouvez en trouver ici.

Pour la photo culinaire le choix du fond et de la lumière sera alors primordial. Faut-il faire ressortir la texture ? Y a-t-il de la brillance ? à quel point voulons-nous la faire ressortir ? à quel(s) endroits(s) doit-elle apparaître ? Il ne faut oublier le fond qui peut avoir beaucoup d’aspérités. Il faudra alors les placées judicieusement afin que le nœud du bois, l’éraflure, la veine du marbre, les gravures etc. prennent toute leur place dans la composition globale de la photo culinaire.

Photo culinaire avec mise en scène élaborée

La scénarisation de la photo culinaire peut aussi être très élaborée. Mais attention à ne pas surcharger la photo culinaire. La scénarisation doit rester pertinente et cohérente. Il faut savoir ce que l’on veut mettre en avant, est-ce le plat ou un de ses ingrédients ?

Photo culinaire d'un gâteau au chocolat mise en scène avec une composition florale

D’ailleurs élaboré ne veut pas toujours dire chargée : on peut très bien n’utiliser que peu d’accessoires et jouer avec la pertinence de leur placement dans la mise en scène de la photo culinaire pour créer des dynamiques. Un véritable sens de lecture peut se créer dans la photo culinaire avec peu d’éléments de décoration.

Avec quoi mettre en scène les photos culinaires ?

Les photos culinaires et les ingrédients

Ma première approche est toujours de me questionner sur les ingrédients, sa composition, son histoire, faire raconter au produit qui il est. Je peux alors déjà rassembler quelques éléments qui pourrons me servir pour mettre en scène ma photo culinaire. Prenons une tarte au citron meringué : je peux déjà mettre de côté des citrons, des œufs, de la farine… je peux récupérer le moule qui a servi à la cuisson. S’il s’agit d’une recette de famille je garde un vieux livre de recettes sous le coude. Si j’ai un fouet de cuisine, je le garde de côté aussi…

Roti farci servi sur assiette avec carotte et oignons

Les photos culinaires et les couleurs

Ensuite je m’attarde aux couleurs. La cuisine comme la pâtisserie est souvent haute en couleur et il faut donc savoir jouer avec celles-ci pour réussir ses photos culinaires. Prenons ma tarte au citron meringuée. Jaune, blanc, ocre/beige. Je pars donc de ces trois couleurs. Il y a maintenant trois façons différentes de les intégrer dans la composition de ma photo culinaire :

Terrine de lapin au pleurottes et au miel

Jouer sur la similitude

Je rassemble tout ce que j’ai (foulards, napperons, couverts, objets…) de jaune, de blanc et de beige pour pouvoir les placer ensuite dans la composition et ainsi faire des rappels de couleur.

Jouer sur la complémentarité

Là je vais me focaliser sur une seule couleur, pas forcément la plus présente, mais la plus caractéristique. Dans l’exemple de ma tarte au citron meringuée ce sera le jaune. Je cherche ensuite sa couleur complémentaire, ici le bleu, et je vais chercher tout ce qui pourrait me servir de fond (nappe, fond vinyle, plateau, couverture etc.) Il faut que ça tranche !

Tartelette au citron meringué avec tasse de thé
Chevre chaud au noisettes, huile de tournesol et pains rsutiques

Jouer sur les nuances

Dans notre exemple nous avons du jaune, du blanc et du beige. Je vais donc chercher tous les éléments qui se situeraient entre ces tons afin de faire apparaître un véritable camaïeu dans la composition finale de ma photo culinaire.

Partager

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

D'autres articles

Verrerie d'art au chalumeau

L’ouverture du diaphragme

Le diaphragme c’est quoi ? L’ouverture du diaphragme est l’un des trois éléments qui constituent le triangle d’exposition. Les deux autres sont : la sensibilité

outil pour découpe du cuir

La sensibilité ISO

Qu’est-ce que la sensibilité ISO ? La valeur ISO est l’un des trois éléments qui constituent le triangle d’exposition. “En photographie, la sensibilité ISO est