L’ouverture du diaphragme

Le diaphragme c’est quoi ?

blank

L’ouverture du diaphragme est l’un des trois éléments qui constituent le triangle d’exposition. Les deux autres sont : la sensibilité ISO et la vitesse d’ouverture (dont nous parlerons une prochaine fois). L’ouverture du diaphragme dépend de l’objectif et détermine la quantité de lumière qui entre par l’objectif. Elle a aussi un rôle sur la profondeur de champs de la photo. On s’en sert généralement pour isoler un sujet par rapport à son arrière plan, pour un portrait par exemple. Ou au contraire pour rendre la totalité de sa photo nette. 

Le diaphragme est situé à la base de l’objectif et il est constitué de lamelles. Leur nombre varie en fonction de la conception et de la qualité du diaphragme. Ces lamelles forment un trou que l’on peut plus ou moins ouvrir ou fermer pour influer sur la quantité de lumière reçue par le capteur. On peut comparer le diaphragme à l’iris de notre œil. Plus il est ouvert, donc dilaté pour l’œil, et plus il reçoit de lumière.

Comment est noté l’ouverture du diaphragme ?

Comme on le voit sur l’illustration ci-dessous, la plupart du temps on exprime l’ouverture du diaphragme par un f/ suivi d’un chiffre.

blank
blank

Donc lorsque l’on veut ouvrir à 8 on verra f/8. Mais on peut aussi trouver 1/8, f8, 1:8 ou encore 8 tout court sur certains appareils, le fabricant voulant gagner de la place.

Il faut savoir qu’il s’agit de fractions, d’où le 1/8 ou f/8. Ce qui m’amène vers le point suivant :

  • Plus le chiffre de l’ouverture de diaphragme augmente, et plus on ferme son diaphragme.
  • Plus le chiffre de l’ouverture de diaphragme diminue, et plus on ouvre son diaphragme.

C’est simple à comprendre : plus vous devez partager le gâteau et plus votre part sera petite : 1/8 du gâteau est plus petit que 1/4 du même gâteau. Donc on ferme plus à f/8 que à f/4.

Utilisation artistique de l’ouverture du diaphragme

Photo prise à une ouverture de f/3.2
Photo prise à une ouverture de f/8

Comme dit précédemment, on se sert de l’ouverture du diaphragme pour influer sur la quantité de lumière reçue par le capteur. Mais ce n’est pas là sa seule utilisation. En effet on se sert souvent de l’ouverture du diaphragme pour pour influer sur la profondeur de champs :

  • Plus on ouvre le diaphragme et plus on réduit la profondeur de champs, donc la zone qui sera nette sur la photo. Cela permet d’isoler le sujet par rapport à l’arrière plan en créant de jolis bokeh (flous d’arrière plan artistiques). On s’en sert notamment pour les portraits.
  • Plus on ferme le diaphragme et plus on augmente la profondeur de champs, donc la zone qui sera nette sur la photo. Cela permet de montrer un maximum d’éléments sur sa photo sans avoir d’éléments flous. On s’en sert par exemple en photo de paysage.

Influence de l’ouverture du diaphragme sur les performances de l’objectif

Pour atteindre des performances optiques optimales, on conseille souvent d’utiliser une ouverture de diaphragme intermédiaire, généralement comprise entre f/5,6 et f/11. Cela améliore le piqué (la précision de la netteté). On peut aussi noter deux autres problèmes liés à l’ouverture du diaphragme :

  • Une trop grande ouverture crée souvent du vignettage (bord de l’image qui s’assombrissent).
  • Une trop petite ouverture fait apparaître des aberrations chromatiques dues au phénomène de diffraction. Cela peut créer des contrastes cernés d’une frange verte ou violette.

Mais cela varie beaucoup d’un objectif à l’autre et surtout d’une gamme à l’autre. Les objectifs haut de gamme ont par exemple souvent un excellent piqué en fermant juste d’un cran, voire dès la pleine ouverture.

Régler l’ouverture du diaphragme

La graduation du diaphragme n’est pas linéaire – ce serait trop simple. Ce qui veut dire que vous ne faites pas passer deux fois plus de lumière à f/4 que à f/8. Les valeurs de notations sont obtenues en divisant la focale de l’objectif par le diamètre maximal du faisceau de lumière qui le traverse. Mais ne vous tracassez pas : retenez juste que vous doublez la quantité de lumière à chaque fois que vous ouvrez de trois crans sur votre appareil.

Les ouvertures de diaphragme disponibles sont fonction de l’objectif, sa conception, sa focale. Chaque objectif à une ouverture minimale et une ouverture maximale et on ne pourra pas aller au-delà. On trouve généralement l’ouverture maximale indiquée sur l’objectif, proche de la lentille.

Seuls certains modes de prise de vue autorisent le réglage de l’ouverture de diaphragme par l’utilisateur :

  • Le mode manuel qui permet de paramétrer tous les réglages de façon manuelle, donc aussi l’ouverture du diaphragme.
  • Le mode priorité à l’ouverture (AV ou A). Son but est justement laisser régler l’appareil le temps de pose en fonction de l’ouverture de diaphragme que nous aurons choisi.

Partager

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

D'autres articles

Verrerie d'art au chalumeau

L’ouverture du diaphragme

Le diaphragme c’est quoi ? L’ouverture du diaphragme est l’un des trois éléments qui constituent le triangle d’exposition. Les deux autres sont : la sensibilité

outil pour découpe du cuir

La sensibilité ISO

Qu’est-ce que la sensibilité ISO ? La valeur ISO est l’un des trois éléments qui constituent le triangle d’exposition. Ce qu’en dit Wikipédia : “En


Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (1) in /home/clients/f01cf0453bb557966903a4193954e22a/sites/dhphotos.webello.fr/wp-includes/functions.php on line 4979

Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (1) in /home/clients/f01cf0453bb557966903a4193954e22a/sites/dhphotos.webello.fr/wp-includes/functions.php on line 4979

Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (1) in /home/clients/f01cf0453bb557966903a4193954e22a/sites/dhphotos.webello.fr/wp-content/plugins/really-simple-ssl/class-mixed-content-fixer.php on line 110