Appréhender la lumière en photographie

Découvrez ici les principales règles pour appréhender la lumière en photographie telle que les lumières douces, dures, directes, indirectes.

Deux types de sources de lumière

blank
  1. Lumière naturelle : le soleil
  2. Lumière artificielle : toutes les lumières non naturelles (ampoule, néon, bougie, lampadaire, phare de voiture, flash de studio…)

A ne pas confondre avec la notion de lumière ambiante, qui elle peut être aussi bien naturelle qu’artificielle.

Trois modes de réception de la lumière

  1. Directe : pas d’obstacle entre la source de lumière et le sujet : soleil, étoiles,
    lampe…
  2. Diffusée : les nuages, un voile, un diffuseur…
  3. Réfléchie : une feuille de papier, un mur blanc, la lune, un réflecteur…

Appréhender la lumière en photographie avec le  triangle d’exposition

blank

C’est une loi primordiale pour appréhender la lumière en photographie. Elle définit le lien de cause à effet entre chacun des paramètres d’exposition :
Ouverture (AV ou A), Vitesse (TV ou S), Sensibilité (ISO)

Il faut voir le triangle d’exposition comme trois vases communicants.

Si on modifie la sensibilité, l’ouverture ou la vitesse, pour arriver à la même exposition, nous
devrons modifier un autre des paramètres pour conserver la même lumière.

La dureté de la lumière ou des ombres pour appréhender la lumière en photographie

Pour appréhender la lumière en photographie il faut aussi comprendre les notions suivantes :

Pus la source de lumière est étroite, plus elle est dure.
Et inversement, plus elle est large, plus elle est douce.

Plus une même source de lumière est éloignée, plus elle est dure.
Et inversement, plus elle est proche, plus elle est intense et douce.

Lumière dure ou lumière douce ?

blank

La lumière dure

On parle d’une lumière dure lorsque la source est plus petite que le sujet ou quand la source est grande mais lointaine. Donc si sa taille est très inférieure à la distance qui la sépare du sujet.

La lumière douce

Lorsque la source est plus grande que le sujet.
Sauf si sa taille est très inférieure à la distance qui la sépare du sujet.

Les quatre schéma d’éclairage de base

blank

Schéma d’éclairage Butterfly

Butterfly : la lumière est placée face au sujet et en hauteur, aussi appelée lumière Paramount parce que c’est celle qui a été beaucoup utilisé au cinéma. On l’appelle butterfly parce qu’elle fait apparaitre un petit triangle d’ombre sous le nez rappelant un papillon.

Schéma d’éclairage Loop

Loop : on déplace la source de lumière un peu sur le côté.

Schéma d’éclairage Rembrandt

Rembrandt : on déplace la lumière encore un peu plus sur le côté, de façon à obtenir un triangle de lumière sur la joue. C’est l’éclairage de prédilection du peintre Rembrandt, d’où le nom. On commence à avoir un effet dramatique et on révèle la texture de la peau, mais aussi ses imperfections.

Schéma d’éclairage Split

Split : on place la source de lumière à angle droit avec le sujet. C’est l’éclairage le plus dramatique, la lumière est très rasante.

POUR ALLER PLUS LOIN

Propagation de la lumière

blank

http://lab.phys.free.fr/cinquieme/optique/propagation/propagation.html

 

Partager

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

D'autres articles

Verrerie d'art au chalumeau réalisé par un photographe professionnel

L’ouverture du diaphragme

Le diaphragme c’est quoi ? L’ouverture du diaphragme est l’un des trois éléments qui constituent le triangle d’exposition. Les deux autres sont : la sensibilité

outil pour découpe du cuir

La sensibilité ISO

Qu’est-ce que la sensibilité ISO ? La valeur ISO est l’un des trois éléments qui constituent le triangle d’exposition. “En photographie, la sensibilité ISO est