La correction de l’exposition

La correction de l'exposition, qu'est-ce que c'est ?

Correction exposition

correction de l’exposition est ce qui nous permet de corriger l’indice de luminance (IL).

Pour commencer, l’indice de luminance (IL), ou Exposure Value (EV) en anglais, ou aussi « stop » voire « diaph » (pour diaphragme), est la manière qu’utilise l’appareil photo pour mesurer la luminosité. C’est ce qui permet à l’appareil photo d’équilibrer la luminosité de la photo afin qu’elle ne soit, ni trop claire, ni trop foncée.

Les photosites : noirs bouchés et blancs cramés

L’appareil photo capte la lumière par le biais de ses photosites, minuscules capteurs que l’on peut comparer à des puits qui doivent recevoir de l’eau. S’ils ne reçoivent pas assez d’eau : ils sont à sec ! S’ils en reçoivent trop : ils débordent ! Pour les photosites, s’ils reçoivent trop peu de lumière, ils seront noirs et n’enregistreront plus aucun détail ; on parle alors de noirs bouchés. S’ils reçoivent trop de lumière, ils seront blancs et n’enregistreront plus aucun détail non plus ; on parle alors de blancs cramés.

La différence entre la sensibilité ISO en argentique et en numérique

Sur la plupart des appareil photo on peut trouver une fonction pour corriger cette mesure de la luminosité. Car, même si dans 90% des cas l’appareil photo s’en sort plutôt bien, il reste des situations dans lesquelles la mesure de l’APN ne nous satisfait pas. Il faut alors procéder à une correction de l’exposition. Cette fonction ressemble à une réglette graduée et que l’on peut régler par paliers de + ou – 1/3 d’IL. Lorsque nous augmentons l’exposition de 1 IL, il y a 2 fois plus de lumière qui arrive sur le capteur de l’appareil photo. Si nous diminuons l’exposition de 1 IL, il y a 2 fois moins de lumière.

L'histogramme, une aide précieuse pour la correction de l'exposition

L’histogramme est une aide très précieuse pour nous aider dans la correction de l’exposition. Il faut savoir que l’écran de l’appareil photo n’est absolument pas fiable dès que l’on se trouve dans des conditions de luminosité changeantes. L’écran nous paraitra bien plus lumineux la nuit qu’en plein soleil et nous induit alors systématiquement en erreur. L’histogramme devient alors le seul outil fiable pour se faire une idée de la luminosité que l’appareil photo a enregistrée. Découvrez aussi l’article sur la sensibilité ISO.

Partager

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

D'autres articles

Verrerie d'art au chalumeau réalisé par un photographe professionnel

L’ouverture du diaphragme

Le diaphragme c’est quoi ? L’ouverture du diaphragme est l’un des trois éléments qui constituent le triangle d’exposition. Les deux autres sont : la sensibilité

outil pour découpe du cuir

La sensibilité ISO

Qu’est-ce que la sensibilité ISO ? La valeur ISO est l’un des trois éléments qui constituent le triangle d’exposition. “En photographie, la sensibilité ISO est